Déclaration de la Coalition pour les droits égaux sur la situation en Tchétchénie - 23 janvier 2019

Les membres soussignés de la Coalition pour les droits égaux (CDE) expriment leur vive préoccupation relativement aux rapports récents faisant état d’une vague renouvelée de persécution contre les personnes LGBTI en Tchétchénie. Ces rapports indiquent qu’au cours des dernières semaines, au moins 40 personnes LGBTI ont été détenues. Il a également été signalé que deux personnes sont décédées après avoir été torturées.

Au cours des deux dernières années, la persécution de la communauté LGBTI en Tchétchénie a, à plusieurs reprises, fait l’objet d’une préoccupation importante à l’échelle mondiale. En 2017, à la suite de signalements de détention arbitraire, de torture et d’assassinat d’hommes homosexuels, les membres de la CDE ont appelé les autorités fédérales russes à agir rapidement pour examiner les allégations visant la communauté LGBTI tchétchène et mener une enquête. Le rapport du rapporteur de l’OSCE au titre du mécanisme de Moscou sur les allégations de violations des droits de la personne et d’impunité en République tchétchène, publié à la fin de l’année dernière, a confirmé les allégations de violations graves des droits de la personne commises en Tchétchénie depuis janvier 2017, y compris des purges successives contre les personnes LGBTI.

Aujourd’hui, nous exhortons de nouveau les autorités russes à prendre des mesures urgentes pour réagir à cette récente vague de violations des droits des personnes LGBTI en Tchétchénie. Toutes les personnes qui ont été appréhendées à cause de leur orientation sexuelle ou de leur identité de genre et qui sont toujours détenues doivent être libérées immédiatement. Une enquête impartiale, minutieuse et rapide doit également être menée sur la persécution, les arrestations et la torture présumées des personnes LGBTI, ainsi que sur tout décès qui aurait eu lieu. Les personnes qui ont ordonné et commis ces gestes doivent être tenues responsables.

Nous continuerons de demander au gouvernement russe de veiller à ce que les personnes LGBTI en Tchétchénie soient traitées comme des membres égaux de la société et aient droit à une protection égale de la loi, conformément aux garanties constitutionnelles de la Russie et à ses obligations internationales en matière de droits de la personne.

 

Cosignataires :

Albanie, Allemagne, Argentine, Australie, Autriche, Belgique, Cabo Verde, Canada, Chili, Costa Rica, Danemark, Espagne, Estonie, États-Unis d’Amérique, Finlande, France, Islande, Lituanie, Luxembourg, Malte, Monténégro, Norvège, Nouvelle-Zélande, Pays-Bas, République tchèque, Royaume-Uni, Slovénie, Suède, Ukraine et Uruguay.

Dernière mise à jour