Le Luxembourg assiste le Cabo Verde dans le domaine de la sécurité maritime

Les 6 et 7 août 2018, le Vice-Premier ministre et ministre de la Défense, Étienne Schneider, est en visite de travail au Cabo Verde. Ensemble avec les ministres de la Défense cap-verdien et portugais, Étienne Schneider a signé à Praia une déclaration de coopération entre les 3 pays, qui prévoit d'assister le Cabo Verde dans le domaine de la sécurité maritime.

Signature de la déclaration de coopération
©Direction de la défense

 

Archipel composé de 10 îles situé en plein océan Atlantique, le Cabo Verde doit assurer la sécurité maritime de son littoral et de sa vaste zone économique exclusive de près de 735.000 km2. Victime de nombreux trafics illégaux, le Cabo Verde peut donc désormais s’appuyer sur les ressources et sur l'expérience conjuguées du Luxembourg et du Portugal pour y lutter. Ces trafics concernent avant tout les réseaux de la drogue destinée à l'Europe opérant via le golfe de Guinée et les eaux cap-verdiennes, ainsi que les pirates qui s’en sont pris à des bateaux battant pavillon luxembourgeois. Concrètement, les deux pays formeront les sous-officiers de la garde-côtière cap-verdienne dans les académies de la marine portugaise.

Le Luxembourg et le Portugal financeront en outre de nouveaux équipements opérationnels de la garde-côte cap-verdienne d'ici fin 2019. Dans ce contexte, l'armée luxembourgeoise cèdera des véhicules déclassés répondant aux besoins manifestes des autorités cap-verdiennes. Lancée par le Vice-Premier ministre et ministre de la Défense, Étienne Schneider, cette coopération dans le domaine de la défense vient enrichir les relations bilatérales entre le Luxembourg et le Cabo Verde qui se situent traditionnellement dans le domaine de l’aide au développement.

Communiqué par la Direction de la défense

Dernière mise à jour